Jesus'freaks

lieu de rencontre et d'amitié pour tous les jeunes fans de Jésus, fiers de leur foi et prets à embrasser la terre de leur amour du Christ!
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ashley, fille mais jamais femme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le pti prince

avatar

Nombre de messages : 857
Localisation : Genève ;-)
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Ashley, fille mais jamais femme   Mar 9 Jan - 19:27

Article de TF1

on y lit le titre suivant:

Citation :
Faut-il faire grandir la petite Ashley ?

ce titre montre déjà dans quel état d'esprit notre société prend le débat...

une personne est stérilisée et empêchée de grandir par ses parents et, surtout, en accord ouvert avec les médecins, et voilà ce qu'on titre:

Citation :
Faut-il faire grandir la petite Ashley ?

cherchez l'erreur...

heureusement le Temps est plus à la hauteur (du moins dans son titre Very Happy ) :

Citation :
Ashley, fille mais jamais femme

Kiosque: l'arrêt volontaire de la croissance d'une enfant handicapée suscite de vives réactions.


Marion Moussadek
Mardi 9 janvier 2007

A Seattle, les parents d'Ashley, âgée de 9 ans, lourdement handicapée par une encéphalie statique, ont décidé de lui faire subir une hystérectomie. L'ablation de son utérus, couplée à un traitement d'œstrogènes, permet d'inhiber sa croissance. L'enfant gardera donc sa taille actuelle alors qu'elle a une espérance de vie ordinaire. Eugénisme? Opération de confort? L'acte médical suscite de nombreuses critiques. Mais certains le défendent.

«Selon les parents, l'objectif est d'éviter à l'enfant les souffrances liées à l'âge adulte chez la femme, comme les douleurs menstruelles», rapporte le quotidien El País avant de se faire l'écho d'experts radicalement opposés au procédé. Certains spécialistes pensent que derrière cette décision, les parents cachent un objectif non avoué qui relèverait de la pure commodité. Il est en effet plus facile de déplacer une fillette de 1m30 pesant 40 kg qu'une jeune femme de 1m65 faisant 15 kg de plus. Le président de la Société internationale de bioéthique (Sibi) n'est pas tendre: «Ils l'ont traitée pire qu'un animal.»

Il Corriere della Sera fait intervenir le directeur du centre d'endocrinologie et de reproduction de Bologne, qui se garde de condamner ses collègues outre-Atlantique, en expliquant: «L'ingestion massive d'œstrogènes avait probablement pour but d'arrêter la croissance osseuse. Mais ce n'était pas sans risque de tumeur. C'est sans doute pour cette raison également que les médecins ont préféré procéder à l'ablation de l'utérus.»

Premier quotidien à se faire l'écho de l'histoire, The Times reconnaît que l'on «marche ici sur des œufs» avant de développer. «La question éthique ne s'articule pas autour du droit d'Ashley à la reproduction», caduque dès lors que sa maladie est incurable, «mais autour des parents d'enfants handicapés - qui après tout, ont aussi le droit d'avoir leur propre vie - et des limites de leur endurance mentale et physique». L'auteur poursuit: «C'est une chose de s'occuper d'un enfant handicapé. C'en est une autre de s'occuper de son enfant handicapé devenu adulte.» Et de conclure: «Leur décision est courageuse et sensée.»

Pour The Independent, «l'histoire semble tellement grotesque qu'on a du mal à y croire». Et d'énumérer les avantages liés à l'opération, pour conclure qu'«au vu de tout cela, il est impossible de ne pas compatir avec les parents d'Ashley. Cette décision est sensée, tant sur le plan pratique que médical. Mais même dans la Grande- Bretagne athée de nos jours, la peur de «jouer à Dieu» subsiste.

Pour le Courrier Mail, le but premier de la médecine est de rétablir la santé quand c'est possible, alors qu'en l'occurrence, les motivations sont uniquement sociales. Et d'accuser l'Etat: «Ces parents n'auraient jamais eu recours à une pratique aussi immorale si l'Etat ne les avait pas abandonnés à leur sort, confrontés à des obstacles insurmontables.»

The Guardian redoute une réaction en chaîne, en avançant que la direction de l'Hôpital de Seattle a déjà été interpellée par des parents en situation similaire. The Sunday Times s'interroge quant à lui sur les dérives possibles: «Et les adultes impotents, alors? [...] Personne ne peut se permettre de juger ces parents. Ce qui n'enlève rien à l'aspect triste et dérangeant de cette histoire.»

El País, quotidien espagnol, un des meilleurs journaux au monde, 440000 exemplaires.

Corriere della Sera, quotidien de référence italien, 715000 exemplaires.

The Times & The Sunday Times, le plus ancien des quotidiens britanniques et son hebdomadaire depuis 1967, 686000 exemplaires.

The Guardian, le journal de référence de l'intelligentsia, 380000 exemplaires.

The Independent, quotidien britannique proeuropéen, 250000 exemplaires.

The Courrier Mail, 4e quotidien le plus vendu d'Australie, conservateur, 208000 ex.


Les parents se justifient sur leur blog

«Le papa et la maman d'Ashley» résument l'histoire de leur fille sur un blog lancé début janvier (http://ashleytreatment.spac...). Des centaines de réactions ont déjà été postées. Certains compatissent, d'autres dénoncent. D'autres encore, familles confrontées à des handicaps analogues, envient la liberté d'action des parents d'Ashley. A ceux qui trouvent cela grotesque, ces derniers répondent: «Ce qui est grotesque, ce n'est pas le traitement, c'est la perspective d'avoir une femme potentiellement procréatrice avec le cerveau d'un bébé.»

La polémique est née en octobre dernier, lorsque deux médecins de l'Hôpital pour enfants de Seattle ont publié dans la revue «Archives of Pediatric and Adolescent Medicine», leur acceptation du traitement demandé par les parents.



© Le Temps, 2007 . Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Acheter les droits de reproduction de cet article.

pour mon avis, post au-dessus affraid

_________________
Un sage est sans idées

(parce qu’une idée c'est un parti pris)

Confucius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lepetiprince.skyblog.com/
Le pti prince

avatar

Nombre de messages : 857
Localisation : Genève ;-)
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: Ashley, fille mais jamais femme   Mar 9 Jan - 19:28

Pour ce que je pense, cet acte d'eugénisme est un affront à cette personne, fut-elle intellectuellement déficiente, ainsi qu'à chaque être humain de cette terre.

Qu'est-ce qui fait notre humanité si ce n'est notre assexuation et la capacité de notre corps de se développer, aussi bien psychologiquemet que physiquement ??

Refuser, ou plutôt ENLEVER ces caractères premiers fondant l'être humain à une personne c'est non seulement lui enlever une partie essentielle de son humanité mais c'est surtout la réduire à sa maladie (une rare forme d'encéphalite) et à ses effets (son développement mental et moteur s'est arrêté à trois mois).

Cet enfant ainsi, parce que des parents et des médecins l'ont décidé, devra convenir à perdre et sa capacité de se dévlopper tel que chaque être humain le peut et sa capacité à devenir une femme, alors que déjà, sa maladie, le restreingnait énormément.

Cela au nom d'une raison que l'on devrait comprendre, au nom même de la compassion et de "l'esprit pratique":

Les parents pourraient mieux la déplacer et pourraient faire plus de voyage avec elle car " Il est en effet plus facile de déplacer une fillette de 1m30 pesant 40 kg qu'une jeune femme de 1m65 faisant 15 kg de plus." Shocked

Mais la question des parents, c'est une question éthique qui concerne plus que la loi d'un pays, cela concerne l'éthique personnelle que l'on choisit d'adopter pour son enfant, dont on est, en tant que parent, garant. (même s'il doit bien sûr exister pour protéger l'enfant, de la part de la société, des gardes fous. mais je ne veux pas m'étendre sur ce sujet)

Par contre, ce qui m'inquiète et me dérange le plus, dans tout ça, c'est bien l'attitude conciliante des médecins qui ont acrédité une telle opération...

Là encore au nom de la commodité et, même, de la compassion.

La compassion pour des parents, peut-être, je ne jugerai pas ces parents, qui, pour moi, sont plutôt victimes du manque d'aide (financière autant que psychologique) qu'on leur a proposé durant les 9 premières années de vie de leur fille (c'est peut-être là LE premier problème que pose cette affaire !) que d'une logique consommatrice et individualiste de notre société.

Mais de la compassion pour cette fille, c'est se voiler la face ou alors c'est méconnaître son métier.

On sait aujourd'hui que le quotien intellectuel (qui semble chez Ashley s'être arrêté à 3ans) ne reflète pas la totalité de l'intelligence et de la pensée de la personne. Un résultate de QI n'est en rien le niveau réel de développement (présent et encore moins FUTUR !) d'une personne, mais n'est QUE le résulat de tests normatifs utilisés pour classer les personnes, connaître leur capacités à telles ou telles questions posées par les tests: RIEN DE PLUS.

En effet prenons un adulte de 35 ans déficient mental qui a un QI de 3ans et un enfant de 6 ans qui a aussi un QI de 3ans, il est évident que ces deux personnes n'ont pas la même intelligence et surtout la même expérience de la vie. Va-t-on pourtant réduire l'adulte déficient à son QI de 3ans ?

Ainsi le fait que SELON LES TESTS, le développement moteur et mental d'Ashley s'est arrêter à 3ans NE PROUVE EN RIEN que son développement psychologique est de 9ans (sans doute est-il même supérieur ! les épreuves dans la vie ne font-elles pas acquérir d'avantage d'expérience et plus vite ? Cool ) et qu'il pourra continuer de se développer !

Maintenant intervient la question inéluctable: comment son développement psychologique, qui passe par le développement du corps sera respecté si on a délibérémment empêché son corps de suivre ses étapes normales et constitutives ??? Shocked

_________________
Un sage est sans idées

(parce qu’une idée c'est un parti pris)

Confucius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lepetiprince.skyblog.com/
Benny



Nombre de messages : 914
Age : 31
Localisation : Genève
Date d'inscription : 31/10/2006

MessageSujet: Re: Ashley, fille mais jamais femme   Mar 9 Jan - 23:42

C'est quand même quelque chose de révoltant. Quand tu dis :
Citation :
Cet enfant ainsi, parce que des parents et des médecins l'ont décidé, devra convenir à perdre et sa capacité de se dévlopper tel que chaque être humain le peut et sa capacité à devenir une femme, alors que déjà, sa maladie, le restreingnait énormément.

Je suis effaré de constater cette sorte de toute-puissance des parents (en collaboration avec le corps médical) sur l'enfant! Simplement parce qu'ils le veulent, ils empêche leur fille de se développer afin de devenir une femme! Tu le dis très justement, ne les jugeons pas. Ce n'est pas ce que je fais. Je constate juste comme les parents ont tout pouvoir sur l'enfant.

Tu dis aussi:
Citation :
Par contre, ce qui m'inquiète et me dérange le plus, dans tout ça, c'est bien l'attitude conciliante des médecins qui ont acrédité une telle opération...
C'est clair. Pour ma part, j'ajouterais également l'attitude du gouvernement qui permet une telle chose.

Petite parenthèse : c'est exactement la même chose en ce qui concerne l'avortement (j'en parle souvent car c'est un sujet qui me tient à coeur)

Citation :
Un résultate de QI n'est en rien le niveau réel de développement (présent et encore moins FUTUR !) d'une personne, mais n'est QUE le résulat de tests normatifs utilisés pour classer les personnes, connaître leur capacités à telles ou telles questions posées par les tests: RIEN DE PLUS.

C'est évident. Cela ressemble plus à un prétexte qu'à une vraie raison scientifique. Simplement, cela donne une certaine impression, une image, un semblant de quelque chose de scientifique, donc c'est suffisant pour convaincre le "commun des mortels" (excusez l'expression, je ne savais pas comment dire autrement)

Citation :
Maintenant intervient la question inéluctable: comment son développement psychologique, qui passe par le développement du corps sera respecté si on a délibérémment empêché son corps de suivre ses étapes normales et constitutives ??? Shocked
A part un VRAI miracle, je ne vois pas comment cela pourrait se faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JG

avatar

Nombre de messages : 397
Age : 31
Localisation : Le Cotterg, Valais, Suisse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Ashley, fille mais jamais femme   Mer 10 Jan - 21:39

Mon point de vue paramédicale:

Pour le développement psychologique d'une personne, il y a différents éléments qui la composent. Le développement moteur n'est pas tout. La psychologie d'une personne n'est pas que régit par les hormones ou nous ne serions que des animaux (la psycho animale existe).
Je pense que si les actes médicaux et la décision des parents auront un impact très important sur le psyché d'Ashley, ils n'empêcheront pas qu'il continuera à se développer.

Dans des cas de ce type, il y a reniement du serment d'Hypocrate. La médecine n'est plus digne de ce nom. Elle ne sert plus à soigner. Elle est instrumentalisée à des fins qui sont propres à un groupe d'individu et plus à la personne qui en "bénéficient".

Crime contre la médecine, dirai-je en tant qu'infirmier:
"La médecine est une science, un art, et une technique dont l'objet est à la fois l'étude du corps humain et de son fonctionnement, ainsi que la conservation et le rétablissement de la santé. " Wikipédia http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9decine

Dans ce cas, on ne peut parler ni de rétablissement de la santé, puisque les handicapes de ce type sont incurables, ni de conservation de la santé pour Ashley, puisque chaque âge à ses joies et souffrances et que bloquer sa croissance ne l'emêchera pas souffrir de la veilliesse: arthrose, baisse des défences immunitaires, baisse de la vue, ...
Je conçois qu'il y ait conservation de la santé des parents. S'occuper de personne s'est pas de tout repos et je suis content de finir mes 8h30 de travail (et je bénis le Ciel de pas devoir déjà m'occuper de mes gamins à la maison). Alors s'occuper de sa fille 24h/24 qui est dans une dépendance totale de ses parents... nourrir, manger, habiller, changer, nettoyer pour les besoins de base...

(Aujourd'hui on a fait de l'Ethique à l'école)
Seulement, on a d'un côté santé des parents mis en opposition selon les médias à une indifférence pour "la maladie d'Ashley".
Nous on nous apprend qu'il faut aller toujours dans l'intéret du patient avant celui de son entourage (et de concilier les deux au max) et qu'une personne ne doit jamais être considéré pour ses soins ou sa maladie: "le diabète de la chambre xy voudrait un antidouleur" ne devrait jamais être prononcé. Et pourtant...

Autonomie:
- Asley: on lui coupe son développement normale (encore qqchse qui va la rendre différente des autres)
- Parents: augumentés
- Société: augumenté car ce cas pourra justifier d'autres pratiques de ce genre désormais avant de justifier une aide pour les familles frappées d'handicape

Justice:
- Ashley: idem qu'avant
- Parents: solution trouvé en revanche sur la société qui ne leur fait toujours pas bp de place
- Société: va à l'encontre de son devoir de la protection de la personne et de l'individu faible

Bien-Faire:
- Ashley: euh peut-être qu'elle évitera les douleurs des menstruations (lu aussi dans le Matin Bleu, permettra d'éviter un risque plus grand de viol... jusqu'ou va-t-on pour justifier...). Enfin, il y a quand même une plus grande facilité des soins et cela elle va en bénéficier..., mais au prix de quelle conséquence
- Parents: Toujours la facilitations des soins, mais d'autres solutions existent et sont possibles.
- Société: Déresponsabilisation de chacun pour son prochain

Eviter de blesser (y a un autre terme pour "Nicht Schaden")
- Ashley: blesser dans son intégrité physique "hysterectomie", dans son intégrité psychologique "provocation d'un arrêt de croissance", dans sa propre image de femme qu'elle ne sera jamais, peut-être dans la confiance qu'elle faisait à ses parents pour son bien...
- Parents: on évitera peut-être un "burn out", mais pas le risque de dépression que peut causer les soins d'une personne.
- Société: on blesse l'individu en ne lui mettant pas à disposition des solutions plus justes et appropriés

Si je dois qualifier en un mot ses soins:
CATASTROPHIQUE

_________________
"Vous valez ce que vaut votre coeur. Toute l'histoire de l'humanité est l'histoire du besoin d'aimer et d'être aimé".

JPII, Paris, Parc des Princes, 1980.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.oafj.net
Le pti prince

avatar

Nombre de messages : 857
Localisation : Genève ;-)
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: Ashley, fille mais jamais femme   Mer 10 Jan - 21:47

si encore on peut parler de "soins" Embarassed

_________________
Un sage est sans idées

(parce qu’une idée c'est un parti pris)

Confucius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lepetiprince.skyblog.com/
JG

avatar

Nombre de messages : 397
Age : 31
Localisation : Le Cotterg, Valais, Suisse
Date d'inscription : 27/09/2005

MessageSujet: Re: Ashley, fille mais jamais femme   Mer 10 Jan - 21:50

on parle bien de soins abortifs... malheureusement.

On a affaire avec une dénaturalisation du mot...

_________________
"Vous valez ce que vaut votre coeur. Toute l'histoire de l'humanité est l'histoire du besoin d'aimer et d'être aimé".

JPII, Paris, Parc des Princes, 1980.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.oafj.net
Benny



Nombre de messages : 914
Age : 31
Localisation : Genève
Date d'inscription : 31/10/2006

MessageSujet: Re: Ashley, fille mais jamais femme   Jeu 11 Jan - 13:52

Si jamais, pour ceux qui sont intéressés par ce genre de questions, il y a toujours le manuel de bioéthique publié par la fondation Jérôme-Lejeune. Je vous le conseille à tous, il est très bien fait. Il est compréhensible par tous sans toutefois rester superficiel. Voici le lien pour le commander:

http://www.fondationlejeune.org/Content/Fondation/publication.asp#Manuel_bio
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le pti prince

avatar

Nombre de messages : 857
Localisation : Genève ;-)
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: Ashley, fille mais jamais femme   Jeu 11 Jan - 14:34

Benny a écrit:
Si jamais, pour ceux qui sont intéressés par ce genre de questions, il y a toujours le manuel de bioéthique publié par la fondation Jérôme-Lejeune. Je vous le conseille à tous, il est très bien fait. Il est compréhensible par tous sans toutefois rester superficiel. Voici le lien pour le commander:

http://www.fondationlejeune.org/Content/Fondation/publication.asp#Manuel_bio

je l'ai commandé, en plus c'est gratuit sunny

oui, intéressant Wink

_________________
Un sage est sans idées

(parce qu’une idée c'est un parti pris)

Confucius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lepetiprince.skyblog.com/
nanou912

avatar

Nombre de messages : 351
Age : 27
Localisation : La Chapelle sur Erdre (44)
Date d'inscription : 18/09/2005

MessageSujet: Re: Ashley, fille mais jamais femme   Jeu 11 Jan - 22:39

Je trouve cette fondation vraiment très interressante !
Je crois que c'est en agissant de cette façon que l'on peut changer le monde.
J'ai découvert cette fondation au moment du téléthon
Maintenant, je trouve que ce n'est pas forcément bien d'empécher Ashley de grandir, mais bien que ses parents soient d'accord, je pense que cela doit être encore plus difficile pour eux !
La meilleur des choses que nous pouvons faire, c'est prier !
UDP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theoictus.over-blog.fr/
Ségolène

avatar

Nombre de messages : 153
Age : 36
Localisation : Genève
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Ashley, fille mais jamais femme   Jeu 11 Jan - 23:44

Quant à moi, j'ai découvert le manuel l'été dernier à Paray-le-monial.... Une mine d'infos, de statistiques, de photos aussi...

Si on aime la vie, qu'on veut la défendre mais aussi se former et se documenter ce petit livre est absolument indispensable study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le pti prince

avatar

Nombre de messages : 857
Localisation : Genève ;-)
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: Ashley, fille mais jamais femme   Ven 12 Jan - 1:42

nanou912 a écrit:
Je trouve cette fondation vraiment très interressante !
Je crois que c'est en agissant de cette façon que l'on peut changer le monde.
J'ai découvert cette fondation au moment du téléthon
Maintenant, je trouve que ce n'est pas forcément bien d'empécher Ashley de grandir, mais bien que ses parents soient d'accord, je pense que cela doit être encore plus difficile pour eux !
La meilleur des choses que nous pouvons faire, c'est prier !
UDP

prier ? I love you

pour quoi veux-tu prier dans cette situation ?

_________________
Un sage est sans idées

(parce qu’une idée c'est un parti pris)

Confucius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lepetiprince.skyblog.com/
Ségolène

avatar

Nombre de messages : 153
Age : 36
Localisation : Genève
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Ashley, fille mais jamais femme   Sam 13 Jan - 12:12

Il y a une phrase de Jean-Paul II que j'aime beaucoup ( à propos des handicapés):

"La qualité d'une société ou d'une civilisation se mesure au respect qu'elle manifeste envers les plus faibles de ses membres."

Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nanou912

avatar

Nombre de messages : 351
Age : 27
Localisation : La Chapelle sur Erdre (44)
Date d'inscription : 18/09/2005

MessageSujet: Re: Ashley, fille mais jamais femme   Sam 13 Jan - 13:58

Citation :
prier ?
pour quoi veux-tu prier dans cette situation ?

"Le Seigneur est ma force est mon chant
Le Seigneur est mon salut"


ainsi, ne connaissant pas ces gens, je ne peux les aider directement, mais en les confiant au Seigneur, ils sont "entre de bonnes mains"...
tu connais l'histoire de l'homme, qui, arrivant au paradis regarde ses pas tracés sur le sable et remarque que dans les moments les plus difficles, il marchait seul. Il demande alors à Dieu pourquoi, et le Seigneur lui répond que dans les moments les plus difficiles, il le portait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theoictus.over-blog.fr/
Le pti prince

avatar

Nombre de messages : 857
Localisation : Genève ;-)
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: Ashley, fille mais jamais femme   Dim 14 Jan - 2:01

nanou912 a écrit:
Citation :
prier ?
pour quoi veux-tu prier dans cette situation ?

"Le Seigneur est ma force est mon chant
Le Seigneur est mon salut"


ainsi, ne connaissant pas ces gens, je ne peux les aider directement, mais en les confiant au Seigneur, ils sont "entre de bonnes mains"...
tu connais l'histoire de l'homme, qui, arrivant au paradis regarde ses pas tracés sur le sable et remarque que dans les moments les plus difficles, il marchait seul. Il demande alors à Dieu pourquoi, et le Seigneur lui répond que dans les moments les plus difficiles, il le portait...

oui je devais connaître (j'ai été le réceptacle de plein d'histoires chrétiennes de ce genre durant la plupart de mon existence geek )

ton histoire ne précise tout de même pas si le Seigneur portait cet homme dans les moments difficiles parce qu'une bonne âme comme toi l'avait, un jour froid de janvier, confier à Lui, parce qu'elle ne pouvait l'aider directement.

mais quelqu'un va déjà inventer une telle histoire, ne nous faisons point de soucis rendeer

_________________
Un sage est sans idées

(parce qu’une idée c'est un parti pris)

Confucius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lepetiprince.skyblog.com/
Benny



Nombre de messages : 914
Age : 31
Localisation : Genève
Date d'inscription : 31/10/2006

MessageSujet: Re: Ashley, fille mais jamais femme   Dim 14 Jan - 10:40

Le pti prince a écrit:
nanou912 a écrit:
Citation :
prier ?
pour quoi veux-tu prier dans cette situation ?

"Le Seigneur est ma force est mon chant
Le Seigneur est mon salut"


ainsi, ne connaissant pas ces gens, je ne peux les aider directement, mais en les confiant au Seigneur, ils sont "entre de bonnes mains"...
tu connais l'histoire de l'homme, qui, arrivant au paradis regarde ses pas tracés sur le sable et remarque que dans les moments les plus difficles, il marchait seul. Il demande alors à Dieu pourquoi, et le Seigneur lui répond que dans les moments les plus difficiles, il le portait...

oui je devais connaître (j'ai été le réceptacle de plein d'histoires chrétiennes de ce genre durant la plupart de mon existence geek )

ton histoire ne précise tout de même pas si le Seigneur portait cet homme dans les moments difficiles parce qu'une bonne âme comme toi l'avait, un jour froid de janvier, confier à Lui, parce qu'elle ne pouvait l'aider directement.

mais quelqu'un va déjà inventer une telle histoire, ne nous faisons point de soucis rendeer

Il était une fois une histoire qui précisait tout de même si le Seigneur portait cet hommes dans les moments difficiles parce qu'une âme comme Nanou l'avait, un jour froid de janvier, confié à Lui, parce qu'elle ne pouvait l'aider directement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le pti prince

avatar

Nombre de messages : 857
Localisation : Genève ;-)
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: Ashley, fille mais jamais femme   Dim 14 Jan - 18:13

Benny a écrit:
Le pti prince a écrit:
nanou912 a écrit:
Citation :
prier ?
pour quoi veux-tu prier dans cette situation ?

"Le Seigneur est ma force est mon chant
Le Seigneur est mon salut"


ainsi, ne connaissant pas ces gens, je ne peux les aider directement, mais en les confiant au Seigneur, ils sont "entre de bonnes mains"...
tu connais l'histoire de l'homme, qui, arrivant au paradis regarde ses pas tracés sur le sable et remarque que dans les moments les plus difficles, il marchait seul. Il demande alors à Dieu pourquoi, et le Seigneur lui répond que dans les moments les plus difficiles, il le portait...

oui je devais connaître (j'ai été le réceptacle de plein d'histoires chrétiennes de ce genre durant la plupart de mon existence geek )

ton histoire ne précise tout de même pas si le Seigneur portait cet homme dans les moments difficiles parce qu'une bonne âme comme toi l'avait, un jour froid de janvier, confier à Lui, parce qu'elle ne pouvait l'aider directement.

mais quelqu'un va déjà inventer une telle histoire, ne nous faisons point de soucis rendeer

Il était une fois une histoire qui précisait tout de même si le Seigneur portait cet hommes dans les moments difficiles parce qu'une âme comme Nanou l'avait, un jour froid de janvier, confié à Lui, parce qu'elle ne pouvait l'aider directement...

king

_________________
Un sage est sans idées

(parce qu’une idée c'est un parti pris)

Confucius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lepetiprince.skyblog.com/
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 581
Age : 31
Localisation : Genève
Date d'inscription : 17/09/2005

MessageSujet: Re: Ashley, fille mais jamais femme   Dim 14 Jan - 21:55

pourquoi froid ce jour de janvier, et pourquoi un jour et pas une nuit?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le pti prince

avatar

Nombre de messages : 857
Localisation : Genève ;-)
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: Ashley, fille mais jamais femme   Dim 14 Jan - 22:36

Admin a écrit:
pourquoi froid ce jour de janvier, et pourquoi un jour et pas une nuit?

pour la petite histoire tongue

_________________
Un sage est sans idées

(parce qu’une idée c'est un parti pris)

Confucius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lepetiprince.skyblog.com/
Benny



Nombre de messages : 914
Age : 31
Localisation : Genève
Date d'inscription : 31/10/2006

MessageSujet: Re: Ashley, fille mais jamais femme   Lun 15 Jan - 10:30

Admin a écrit:
pourquoi froid ce jour de janvier, et pourquoi un jour et pas une nuit?

Parce que celui qui créé l'histoire le décide ainsi. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ashley, fille mais jamais femme   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ashley, fille mais jamais femme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» On sait quand on part mais jamais quand on revient
» La femme de Jason Behr joue dans Private Practice !
» comment ne pas réveiller sa femme
» dos nu pour ma fille
» Une fille assise ( + petit éléphant =p )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jesus'freaks :: Actualité :: social-
Sauter vers: