Jesus'freaks

lieu de rencontre et d'amitié pour tous les jeunes fans de Jésus, fiers de leur foi et prets à embrasser la terre de leur amour du Christ!
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une vidéo sur l'avortement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Le pti prince

avatar

Nombre de messages : 857
Localisation : Genève ;-)
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: Une vidéo sur l'avortement   Mar 27 Fév - 16:27

si on regarde les effets pour voir si les moyens sont bons... et bien ce ne sont pas les chiffres du nombre d'avortements en augmentation dans le monde qui légitimeront les moyens utilisés par l'Eglise...

la morale est passée de date, c'est pas ainsi que l'on est entendu dans le monde d'aujourd'hui. et au lieu d'ouvrir le dialogue éthique ça ne contribue qu'à le dégrader, voir simplement à l'annuler. combien de temps mettra l'eglise à s'en rendre compte ??

mais bref, de toute manière c'est très bien comme c'est puisque l'Eglise le dit.

_________________
Un sage est sans idées

(parce qu’une idée c'est un parti pris)

Confucius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lepetiprince.skyblog.com/
Benny



Nombre de messages : 914
Age : 31
Localisation : Genève
Date d'inscription : 31/10/2006

MessageSujet: Re: Une vidéo sur l'avortement   Mar 27 Fév - 17:40

Benny a écrit:
J'aimerais encore ajouter que le sujet n'est pas d'abord de l'ordre de la morale
Le pti prince a écrit:
la morale est passée de date, c'est pas ainsi que l'on est entendu dans le monde d'aujourd'hui.
Est-ce que ma phrase manquait à ce point de clarté??? lol!

Le pti prince a écrit:
et au lieu d'ouvrir le dialogue éthique ça ne contribue qu'à le dégrader, voir simplement à l'annuler.
Je n'ai pas bien compris ce que tu veux dire...

1) Si l'éthique est négociable, ce n'est plus de l'éthique (mais je ne pense pas que c'était ce que tu voulais dire).
2) Le problème n'est pas d'abord moral, ni même éthique. Il est de se placer ou de ne pas se placer du côté du plus faible pour défendre son premier droit fondamental : le droit à la vie. Je ne suis pas en train de parler des moyens ni des méthodes.

Le pti prince a écrit:
ce ne sont pas les chiffres du nombre d'avortements en augmentation dans le monde qui légitimeront les moyens utilisés par l'Eglise...
Quels sont les moyens que tu dénonces? Ils sont si divers et si variés! Mais ils ont tous pour base
Citation :
"La vie humaine doit être respectée et protégée de manière absolue depuis la conception. Dès le premier moment de son existence, l'être humain doit se voir reconnaître les droits de la personne, parmis lesquels le droit inviolable de tout être innocent à la vie. "Avant même de te former dans le sein de ta mère, je te connaissais ; avant que tu viennes au jour, je t'ai consacré" (Jérémie 1:5)...
(CEC 2270)

Comment ne pas être d'accord sur cet article? Je pense que même toi, tu l'es.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le pti prince

avatar

Nombre de messages : 857
Localisation : Genève ;-)
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: Une vidéo sur l'avortement   Mar 27 Fév - 17:43

tout le monde pourrait être d'accord avec la vie, s'agit de savoir quand y'a la vie.

c'est ça l'éthique. c'est pas une négociation, dans le sens où y'a une réalité sur laquelle s'entendre. mais cette réalité est à débattre.

où commencer la vie, à quel moment, si on le sait pas pourquoi la fixer à 12 semaines plutôt qu'à 2 ou 30 ou...

etc etc.

les phrase de l'eglise sont belles, restent à les insérer dans la réalité sociale.

_________________
Un sage est sans idées

(parce qu’une idée c'est un parti pris)

Confucius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lepetiprince.skyblog.com/
Le pti prince

avatar

Nombre de messages : 857
Localisation : Genève ;-)
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: Une vidéo sur l'avortement   Mer 28 Fév - 0:10

Citation :
Le fond du problème, radicalement, c’est surtout de savoir si cela a vraiment un sens de juger moralement ce qui est. Dans quelle mesure un jugement moral peut-il être fondé en réalité ? Comment savons qu’une chose est « bonne » ou « mauvaise » ? Le bien et le mal existe-t-il vraiment dans les choses que nous puissions nous sentir autorisé de déclarer que ceci ou cela est bien ou mal ?

lisez les esquisses de réponses sous :

http://sergecar.club.fr/cours/devoir4.htm#jugement%20moral

_________________
Un sage est sans idées

(parce qu’une idée c'est un parti pris)

Confucius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lepetiprince.skyblog.com/
Benny



Nombre de messages : 914
Age : 31
Localisation : Genève
Date d'inscription : 31/10/2006

MessageSujet: Re: Une vidéo sur l'avortement   Mer 28 Fév - 0:21

Le pti prince a écrit:
tout le monde pourrait être d'accord avec la vie, s'agit de savoir quand y'a la vie.

c'est ça l'éthique. c'est pas une négociation, dans le sens où y'a une réalité sur laquelle s'entendre. mais cette réalité est à débattre.

où commencer la vie, à quel moment, si on le sait pas pourquoi la fixer à 12 semaines plutôt qu'à 2 ou 30 ou...

etc etc.

les phrase de l'eglise sont belles, restent à les insérer dans la réalité sociale.
Mais la vie n'est pas une réalité à débattre. C'est une réalité objective. Et elle commence à la conception. Point. C'est tout. Il n'y a pas à parlotter pendant 15 ans. Un embryon est un être humain! Ce n'est pas une vache, à ce que je sache!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le pti prince

avatar

Nombre de messages : 857
Localisation : Genève ;-)
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: Une vidéo sur l'avortement   Mer 28 Fév - 0:23

le statut de l'embryon est une question philosophique, biologique et politique.

dans notre société actuelle du moins.

n'en déplaise à ceux qui simplifient pour mieux moraliser.

_________________
Un sage est sans idées

(parce qu’une idée c'est un parti pris)

Confucius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lepetiprince.skyblog.com/
Benny



Nombre de messages : 914
Age : 31
Localisation : Genève
Date d'inscription : 31/10/2006

MessageSujet: Re: Une vidéo sur l'avortement   Mer 28 Fév - 0:26

Excuse-moi pour mon emportement. Tu sais, ça me remue jusqu'au fond de moi, dès que des enfants sont victimes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benny



Nombre de messages : 914
Age : 31
Localisation : Genève
Date d'inscription : 31/10/2006

MessageSujet: Re: Une vidéo sur l'avortement   Mer 28 Fév - 23:53

Et les filles? Venez encore nous donner votre avis, car le pti prince et moi ne saurons jamais ce que c'est que d'être enceinte Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le pti prince

avatar

Nombre de messages : 857
Localisation : Genève ;-)
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: Une vidéo sur l'avortement   Mer 28 Fév - 23:55

sait-on jamais, avec la science...

l'utérus artificiel ne sera, dans quelques courtes années, plus une vue de l'esprit, mais une réalité aux USA...

de là, à en mettre un dans le ventre de l'homme... Very Happy

y'a qu'un pas Shocked

un grand pas pour l'homme looool, peut-être pas pour l'humanité tongue pirat What a Face

_________________
Un sage est sans idées

(parce qu’une idée c'est un parti pris)

Confucius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lepetiprince.skyblog.com/
Sarah

avatar

Nombre de messages : 72
Age : 33
Localisation : Genève
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: Une vidéo sur l'avortement   Jeu 1 Mar - 12:32

Citation :
Et les filles? Venez encore nous donner votre avis, car le pti prince et moi ne saurons jamais ce que c'est que d'être enceinte

Personnellement je ne sais pas ce que que ça fait non plus.... flower Mais je pense qu'une femme enceinte si elle a désiré son enfant ressent sa présence, même avant que celui-ci ne bouge parce qu'elle se met plus à l'écoute de son corps...
Mais il est vrai que parfois elles ne s'en rendent pas compte avant un bon moment...
Personnellement, je pense que dès la première seconde où se forme la cellule-oeuf, un être vivant est né, même s'il se fait encore très discret!!
Il y a quelque chose qui me déconcerte en matière de définition d'un être vivant: tout le monde est d'accord pour dire qu'il y a eu de la vie sur mars parce qu'on y a trouvé des bactéries, et on n'arrive pas à s'accorder sur le fait qu'une cellule-oeuf, qui contient un matériel génétique bien plus complexe, soit un être vivant qui a le droit de se développer pour devenir un homme!!! scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benny



Nombre de messages : 914
Age : 31
Localisation : Genève
Date d'inscription : 31/10/2006

MessageSujet: Re: Une vidéo sur l'avortement   Jeu 1 Mar - 13:20

Sarah a écrit:
Il y a quelque chose qui me déconcerte en matière de définition d'un être vivant: tout le monde est d'accord pour dire qu'il y a eu de la vie sur mars parce qu'on y a trouvé des bactéries, et on n'arrive pas à s'accorder sur le fait qu'une cellule-oeuf, qui contient un matériel génétique bien plus complexe, soit un être vivant qui a le droit de se développer pour devenir un homme!!! scratch
Exclamation Exclamation Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
IloveJesus

avatar

Nombre de messages : 261
Localisation : St-Jérôme, Québec, Canada
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: Une vidéo sur l'avortement   Sam 3 Mar - 8:59

Et la jeune fille de 14 ans qui se fait violé ?

Bon vidéo mais source subjective

Mauvais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benny



Nombre de messages : 914
Age : 31
Localisation : Genève
Date d'inscription : 31/10/2006

MessageSujet: Re: Une vidéo sur l'avortement   Sam 3 Mar - 9:32

IloveJesus a écrit:
Et la jeune fille de 14 ans qui se fait violé ?

Bon vidéo mais source subjective

Mauvais

Si tu veux, tu peux nous chercher quel pourcentage des cas cela représente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le pti prince

avatar

Nombre de messages : 857
Localisation : Genève ;-)
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: Re: Une vidéo sur l'avortement   Sam 21 Avr - 3:51

Citation :
Prise de position du Conseil de la FEPS au sujet de l’interruption de grossesse et du régime du délai

Résumé

La réflexion éthique en Suisse sur l’interruption de grossesse est aujourd’hui à un tournant historique : il s’agit de s’engager pour des dispositions juridiques qui soient adaptées au débat démocratique et à l’évolution des mentalités.
Après mûre réflexion, le Conseil de la FEPS approuve le régime du délai avec consultation non obligatoire, tel que l’ont proposé le Parlement et le Conseil fédéral. Dans un délai de douze semaines, toute femme doit pouvoir avorter sans risquer d’être punie par la loi, pour autant qu’elle ait pris personnellement cette décision et en toute liberté. Les femmes et les
couples concernés doivent pouvoir librement bénéficier d’un soutien dans leur décision, en ayant à leur disposition une offre de conseil de haute qualité.

Du point de la théologie protestante, il en va prioritairement de la liberté chrétienne et de l’exercice de la responsabilité personnelle de tout être humain s’orientant selon une perspective chrétienne. La question de l’avortement nous confronte à la situation de détresse auxquelles des femmes sont confrontées. Il se peut que cela signifie, en certaines circonstances, que la transgression exceptionnelle de l’interdit biblique de tuer peut être considérée comme éthiquement plus justifiable que de porter l’enfant à terme. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, une telle possibilité ne contredit pas l’esprit du message d’amour et de compassion de la Bible. Personne ne peut en effet se mettre entièrement à la place de la personne qui doit se décider en faveur d’une solution extrême aussi dramatique. C’est pourquoi nous recommandons, en de tels cas, de ne porter aucune condamnation morale ou juridique, mais de faire preuve de compassion, de sympathie, de solidarité et de responsabilité sociale et économique.

Le Conseil de la FEPS soutient la réglementation proposée dite du délai, sans obligation de consultation. C’est une solution pratique respectueuse des convictions les plus intimes et de la conscience éthique de l’ensemble des personnes concernées, et en premier lieu des femmes. Le régime du délai permet d’interrompre une grossesse dans un cadre légal clair et précis, sans contraindre personne à faire un tel choix.
Du point de vue éthique, l’avortement restera toujours un moindre mal, et il sera toujours pour les femmes concernées une expérience personnelle vécue douloureusement. C’est pourquoi la présente prise de position du Conseil de la FEPS n’exprime pas une approbation de fond en faveur de l’avortement, mais elle entend créer un espace pour la libre décision de conscience personnelle, au gré d’une réglementation juridique minimale.

Notre pays a accumulé ces dernières décennies un retard important dans les domaines de la politique de la famille et de la politique sociale et économique. Le débat sur le régime du délai (comme celui sur l’assurance-maternité, sur les assurances sociales ou sur l’assurancemaladie) vient lui aussi nous rappeler l’urgente nécessité d’un renouveau éthique en profondeur au niveau national qui vise davantage de liberté, de responsabilité personnelle, de justice sociale et de solidarité. Notre compréhension de l’Evangile nous motive et nous conforte dans la défense de ces valeurs complémentaires.
Une telle politique trouve son esquisse dans la ligne indiquée par le Message des Eglises «L’avenir ensemble » publié en septembre 2001 à l’issue de la Consultation oecuménique sur l’avenir social et économique de la Suisse.

Prise de position du Conseil de la FEPS au sujet de l’interruption de grossesse et du régime du délai

Texte rédigé par Denis Müller,
professeur d’éthique à la Faculté de théologie protestante de l’Université de Lausanne

Berne-Lausanne, le 4 octobre 2001

Introduction

Le besoin s’est fait sentir de manière pressante de rédiger une prise de position qui fasse entendre avec force et clarté la perspective spécifique du protestantisme suisse sur la question de l’avortement et en particulier sur la solution dite du délai (ou mieux : régime du délai) actuellement débattue en Suisse.

Un débat émotionnel et polarisé

Dans la discussion passionnée qui occupe notre pays depuis plusieurs décennies au sujet de l’interruption de grossesse1, force est de constater que nous avons peu progressé dans la clarification des différentes prises de position en présence. Le débat actuel apparaît à la fois très confus et trop polarisé. Cela s’explique en bonne partie par l’intensité des émotions et des implications personnelles qu’une telle question soulève en chacun-e de nous. Nous sommes en effet tous et toutes concerné-e-s, à des titres divers et aux différents moments de notre vie, comme parents, comme femmes ou comme hommes, comme personnes individuelles ou comme couples, mariés ou non. Notre réponse s’efforce de respecter les différents arguments et les différentes sensibilités en présence, au sein du protestantisme suisse en particulier, tout en prenant une option précise.

Notre source et notre référence : l’Evangile libérateur

Nous intervenons dans ce débat national en ayant conscience des tensions qui traversent les Eglises et les communautés se réclamant de l’héritage de la Réforme, aussi bien au sein de la Fédération des Eglises protestantes de la Suisse que parmi les chrétiens et dans les communautés de sensibilité évangélique.

Ces tensions ont leurs raisons d’être, souvent légitimes. Elles résultent notamment de la liberté de pensée et d’interprétation dont le protestantisme ne cesse de se réclamer au nom de l’Evangile et qui a pour conséquence pratique la reconnaissance d’un authentique pluralisme en matière de doctrine et d’éthique. Toutefois, on ne saurait se satisfaire d’une simple juxtaposition des positions en présence. La recherche d’un consensus pratique et La FEPS n’a cessé de suivre ce débat et de prendre position. Dans les années 70, elle s’est prononcée en faveur des indications médicales élargies aux indications sociales. Voir ensuite ses prises de position en 1985 ( “ Droit à la vie du point de vue médical,
juridique, théologique et éthique “) et 1997 („ Grossesse : la dignité de la femme et la protection de la vie. Orientation éthique sur la
nouvelle réglementation juridique de l’interruption de grossesse“, IES-Texte 5/97).

je trouve peu crédible cette manière de s'en sortir. le permis de tuer est accepté en certaines circonstances... je ne crois pas que le système des délais fixait ce permis d'interrompre la grossesse "en cas de circonstance particulière" mais au simple choix de la mère.

moi je pense qu'il faut plutôt se demander si oui ou non c'est la vie d'une PERSONNE qui est présente et si oui depuis quand. depuis l'amas de cellule de l'embryon très précoce ?
et si oui, qu'est qu'une personne ? qu'est-ce qui fait que l'on est une personne humaine ?

et si non, qu'est-ce ? une personne en devenir ? alors quel nouveau statut/droit donner à cette "personne en devenir" ?? ceux d'être totalement dépendante du bon vouloir de la mère ? ou alors certains droits doivent être admis: dès qu'il y a l'apparition de tel membre, de telle tissu cellulaire, la personne en devenir a tel droit etc. etc.

en gros je trouve flou la manière dont on a fixé cette loi.

il est clair que l'on peut comme le fait M. Mauron dire que cet amas de cellule n'a rien d'une personne, mais le problème n'est toujours pas réglé: pourquoi à 12 semaines il serait plus une personne qu'à 11 ??

moi c'est ça qui me dérange un peu même que je comprends que le but est de ne pas restreindre la femme dans sa maîtrise de son corps, mais je trouve hypocrite de s'en remettre à la science alors que ce n'est pas tellement ça d'abord le principal fait.

Citation :
Expertes et experts pour le régime du délai
Conférence de presse du 26 mars 2002
OUI au régime du délai: le point de vue de la bioéthique
Exposé du Prof. Alex Mauron, Genève

Le thème de l’interruption de grossesse suscite des controverses passionnées, car il y va de convictions profondément ancrées chez les uns et chez les autres. De plus, le débat est souvent confus, car il se déroule simultanément à deux niveaux:

Le statut de la vie prénatale humaine à ses divers stades et la protection qui lui est due;
La place donnée aux libertés individuelles, en particulier l'autonomie décisionnelle des femmes confrontées à une grossesse non désirée.
Contrairement aux apparences, le premier thème de débat n'est pas à proprement parler éthique, mais plutôt biologico-philosophique. L'œuf fécondé est-il d'ores et déjà une personne équipée de tous ses droits humains fondamentaux? Ou ces droits ne sont-ils acquis qu'à la naissance? Ou encore, doit-t-il y avoir une protection graduée de la vie prénatale humaine, augmentant au fur et à mesure de la grossesse? Le mystère de la procréation s'énonce simplement: Au départ, il y a un ovule et un spermatozoïde dont personne ne prétend qu'ils sont des personnes. A l'arrivée, il y a un nouveau-né dont le statut de personne est indiscutable. Il s'est donc passé quelque chose de mystérieux entre deux et c'est sur la signification de cet "entre deux" que les esprits s’affrontent.

A ces questions difficiles, on entend parfois des réponses très tranchées. Or dans ce domaine, les opinions extrêmes sont peu plausibles et ne méritent pas d'être imposées comme croyance obligatoire à l'ensemble de la collectivité. Certains sont convaincus qu'il y a une personne à part entière dès la fécondation. De plus, ils estiment qu'il ne s'agit pas là d'une simple croyance, mais d'un fait scientifiquement établi. En fait, cette opinion repose sur une interprétation fautive des faits biologiques de la fécondation et débouche sur des difficultés logiques insurmontables. L'amas de quelques dizaines de cellules que constitue l'embryon très précoce ne possède aucune des propriétés d'une personne. Son destin personnel est si peu tracé à l'avance qu'il peut encore donner 0, 1, 2, ou plusieurs personnes. Lui attribuer des droits résulte donc d'un acte de foi individuel respectable, mais totalement illégitime dès lors qu'il est imposé à l'ensemble d'une société pluraliste.
La situation est très différente pour le fœtus aux stades avancés de la grossesse, où la préservation de la vie devient un enjeu d’intérêt public. Or seule une interprétation gradualiste de la vie prénatale rend compte de cette différence entre un amas de quelques cellules et un fœtus pleinement différencié, interprétation qui reflète d’ailleurs l'expérience commune de la majorité des gens. Le régime du délai fait justement la part des choses dans ce domaine. Il respecte la liberté individuelle et le droit d'autodétermination des femmes et ceci d'une façon d'autant plus complète que l'on se trouve au début de la vie prénatale. Dans les stades tardifs de la grossesse, il fait droit à l'intérêt public dans la préservation de cette vie et demande une pesée des valeurs en présence.

Loin d'être une solution extrémiste, le régime du délai a un fondement éthique équilibré. Pour la première fois en Suisse, il reconnaît de manière claire et sans ambages le droit à l'autodétermination des femmes confrontées à une grossesse non désirée. En même temps, il reconnaît la protection due à la vie prénatale aux stades avancés du développement prénatal et spécifie les modalités de la pesée des valeurs individuelles et collectives présentes dans ce dilemme.

_________________
Un sage est sans idées

(parce qu’une idée c'est un parti pris)

Confucius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lepetiprince.skyblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une vidéo sur l'avortement   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une vidéo sur l'avortement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» AVORTEMENT, POURQUOI INVOQUE T-ON LE DROIT DE LA FEMME?
» Avortement : crime ou droit inaliénable ?
» IVG, Avortement, ou l'tueur d'enfant?
» Twilight ? Une saga anti-avortement, pro-life, pro-mariage, ect...? Quel impact sur la société, sur nos vies?
» L'avortement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jesus'freaks :: sites amis ou reflexion divers... :: autres-
Sauter vers: