Jesus'freaks

lieu de rencontre et d'amitié pour tous les jeunes fans de Jésus, fiers de leur foi et prets à embrasser la terre de leur amour du Christ!
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'amour, piège créé par la Nature, en voie de disparition ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le pti prince

avatar

Nombre de messages : 857
Localisation : Genève ;-)
Date d'inscription : 29/09/2005

MessageSujet: L'amour, piège créé par la Nature, en voie de disparition ?   Lun 25 Juin - 14:42

Citation :
Comment devient-on amoureux ? (2004) Lucy Vincent

Editeur : Odile Jacob Prix : 21.5 €

Par : Hervé Bonein

L’amour est un piège créé par la Nature. Elle a tendu la toile de son imagination et de l’évolution pour nous obliger à nous attirer, nous supporter et tout cela dans un but : nous pousser à nous reproduire. Elle a mis en place des stratégies organisées et elle utilise tout l’arsenal de la chimie biologique pour nous jeter dans le coup de foudre ou la passion violente. C’est l’idée que nous donne Lucy Vincent, docteur en neuroscience et journaliste, de ce qu’est l’amour ou plutôt de ce que sont les amours. L’idée majeure est que l’être humain est un animal comme les autres et qu’à ce titre, même s'il ne se limite pas à cela, il répond à un besoin : se reproduire. Il ne faut pas oublier que si l’être humain social a grandement évolué grâce à la technologie et la culture, il diffère peu du point de vue biologique de ses ancêtres qui vivaient dans des grottes et risquaient au quotidien leur vie. Il faut donc d’abord contenter la bête avant de contenter son esprit. Lucy Vincent nous montre dans son ouvrage que les stéréotypes dans l’amour sont toujours aussi résistants car ils répondent au besoin de sélectionner les meilleures conditions pour donner naissance à un enfant. Pour la femme, les attraits de la jeunesse doivent être mis en valeur. Elle doit montrer que son apparence traduit la qualité de ses ovules. L’homme doit être un bon géniteur et ce sont les attraits de l'assurance physique, psychologique et financière qui prévalent. La nature a bien conçu les choses et elle n’hésite pas à droguer les êtres humains grâce aux hormones (ocytocine) ou aux neurotransmetteurs (dopamine) pour les maintenir dans cet état euphorisant, les récompenser et les convaincre de rester dans cette voie. Elle génère aussi des comportements comme la jalousie qui a pour but de maintenir le couple jusqu’à l’autonomie des enfants ce qui correspond en général à un des pics de divorce chez les couples. Lucy Vincent nous montre aussi que l’infidélité est vécue différemment chez les hommes et chez les femmes. L’homme ne supporte pas l’infidélité sexuelle chez la femme car elle remet en cause la transmission des gènes du mari. Pour la femme, c’est l’infidélité émotionnelle qui est mal vécue car si le mari ne s’intéresse plus à sa femme c’est la "protection" dont elle profitait qu’elle n’aura plus. La logique biologique a tout prévu sauf certaines petites choses : l’évolution médicale, sociale et comportementale de l’homme entraîne son espèce à vivre au-delà du stade de la ménopause, les femmes ne commencent plus à avoir des enfants à l’âge de la puberté (12 ans) et les couples ont à vivre plus longtemps que le temps de faire un enfant et de le rendre autonome. Cela signifie qu’au-delà des quelques mois du coup de foudre, il y a une vie à inventer. Cette nouvelle vie passe d’abord par un sevrage des drogues sexuelles que le corps ne fabrique plus au bout d’un moment. Cette période de sevrage passée, les défauts de l’autre apparaissent et se focalisent. La magie de la Nature ne fait plus son office et la réalité de l’autre se dévoile. A ce moment, c’est à notre cerveau et à notre imagination qu’il faut faire appel pour construire de nouvelles fondations sur lesquelles le couple pourra se construire avec une nouvelle sexualité. C’est peut être à ce stade que commence ce que nous appelons l’amour ou que d’autres appelleront l’habitude. Lucy Vincent, nous invite donc à suivre les étapes et les conditions qui feront que deux êtres se rencontrent, s’attirent, s’attachent ou non.
(...)
Se reproduire n’est plus une finalité majeure et le plaisir devient l’objet principal pour chacun des sexes. Le travail et l’émancipation générale des femmes remettent profondément en question les fondements de nos sociétés. Dès lors l'amour est en mutation. Cela implique une reconsidération de son rôle dans la société. C’est peut être parce qu’aujourd’hui les règles sociales changent que la question de savoir ce qu’est l’amour devient pertinente.
(...)
Article complet ici

Je résume l'idée de l'auteur, qui passait à Esprit Libre sur france 2 l'autre soir (cliquez ici pour visionner l'émission) et expliquait que l'amour n'existera plus (d'ici 3ou4 générations, "il faut donc en profiter" dit-elle), et c'est inexorable. Mais d'autres formes de sentiments naîtront. Notamment selon elle, cela se fera au profit de l'amour filial.

Caricaturalement, ça doit être un peu près ça:

Pour l'auteure, l'amour existe parce que les hommes et les femmes sont si différents (des étrangers, des ennemis l'un pour l'autre même parfois) donc il faut cette folie du cerveau (l'amour) pour qu'ils s'unissent : pour que l'espèce perdure.
Il faut pour la femme qu'elle protège son enfant-né: la femme cherche donc à s'attacher les services d'un homme fort, musclé, viril pour qu'il la défende ainsi que sa progéniture.
Or avec la contraception et les techniques qui ont vu le jour, elle n'a plus besoin de se préoccuper de trouver un homme qui soit...
http://www.psychologies.com/cfml/article/c_article.cfm?id=3430 a écrit:
fort ou riche. Si elle travaille, elle peut le vouloir plus maternel, apte à s’occuper des enfants. Petit à petit, les hommes qui n’ont que de la testostérone à proposer vont disparaître du marché. A ce moment-là, nos gènes changeront. On dit que vingt générations suffisent à modifier le génome d’une espèce au point de créer une nouvelle espèce. Il se peut que nous soyons en train de subir des modifications. N’empêche qu’aujourd’hui encore, une femme qui veut mener une carrière et avoir un compagnon qui s’occupe des enfants reste d’abord attirée par un homme qui possède de gros muscles. C’est une attraction première, qu’elle peut tempérer ensuite par le raisonnement. C’est tout l’art de gérer une histoire d’amour !
Mais maintenant la femme n'a plus besoin d'un mâle capable de s'occuper de ses enfants pour vaguer à ses occupation de femme épanouie: il existe maintenant des structures sociales pour s'en occuper !
En gros la femme aime parce qu'elle en a le besoin pour sa survie et celle de l'espèce, et si on enlève ce besoin, plus d'amour, C'est logique nan ? D'ailleurs l'auteure explique que l'amour dure 3 ans puis après disparait parce que l'enfant à 3ans n'a plus besoin de 2 parents pour survivre, donc l'homme et la femme n'ont plus besoin de conditionner leur cerveau pour s'aimer drunken (ils peuvent continuer à le faire, mais après comme dirait Nietzsche: "on lutte pour une cause à laquelle on ne croit plus, et on appelle ça fidélité" I love you )
Pour contrer cette logique ? la seule manière selon elle est d'empêcher la femme d'accéder à la contraception... (mais elle n'a pas osé l'imaginer...)

Or donc si les hommes deviennent de plus en plus des... figures féminines, ce qui est de plus en plus le cas et que l'auteure semble déplorer (si si ! c'est le comble d'ailleurs...), alors c'est toute la question de l'amour qui est mis en cause: l'amour selon elle est n'aura plus de raison d'être puisque l'homme ne sera plus que l'ombre de sa masculinité, une femme comme les autres...


geek

moi ce que je déplore ce sont ces personnes, des neurobilogistes aux chrétiens conservateurs, qui déplorent dans leurs beaux livres cette "féminisation" des hommes, comme ils aiment à l'appeler... venant à dire qu'elle est un danger -pour le couple, la famille, l'amour etc. . Je ne crois pas être un danger parce que je fais les couches de mes enfants (bah pas encore, mais si Dieu veut bom ) parce que je fais la lessive et repasse mes chemises et cravates (que j'aurai jamais à mettre j'espère !! rendeer ) et que je nettoie les toilettes à la place de la femme de ménage ou de mon épouse... arghhhhhh... et ça, ça casserait l'amour ?!!!!!!!

my Gooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooood What a Face Neutral Arrow

je trouve ça d'un puéril... d'un dépassé... c'est vraiment qu'on rien à dire pour sortir des théories pareilles albino

_________________
Un sage est sans idées

(parce qu’une idée c'est un parti pris)

Confucius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lepetiprince.skyblog.com/
Benny



Nombre de messages : 914
Age : 31
Localisation : Genève
Date d'inscription : 31/10/2006

MessageSujet: Re: L'amour, piège créé par la Nature, en voie de disparition ?   Mar 26 Juin - 11:46

Moi, ce que je trouve aussi très déplorable, c'est cette conception de l'amour comme d'une nécessité biologique, enfin je sais pas trop comment dire... Disons que je ne peux pas croire que l'amour ne soit qu'une série de réactions chimiques "droguantes". C'est lui enlever toute sa signification. Et heureusement que le mariage est un sacrement où le couple doit sans cesse puiser les grâces nécessaires à son équilibre, qui sont données par Dieu (et non pas par je ne sais quelle molécule).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarah

avatar

Nombre de messages : 72
Age : 33
Localisation : Genève
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: L'amour, piège créé par la Nature, en voie de disparition ?   Mer 27 Juin - 13:54

http://femmes.fr.msn.com/amours/article.aspx?cp-documentid=5214116


La philosophie moderne ou le culte de la relation ephémère et du plaisir égoïste...pig
Facile de devenir un grand penseur aux yeux du public, il suffit de le caresser dans le sens du poil et de lui apporter des théories contradictoires dans lesquelles il s'embrouille!!

Heureusement, il y a quelqu'un qui donne un sens à notre vie!!!!I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benny



Nombre de messages : 914
Age : 31
Localisation : Genève
Date d'inscription : 31/10/2006

MessageSujet: Re: L'amour, piège créé par la Nature, en voie de disparition ?   Mer 27 Juin - 14:58

A ce propos, je vous suggère les merveilleuses conférences de san Josemaría Escriva de Balaguer, dont c'était la fête hier, pour ceux qui comprennent l'Espagnol.

La vidéo suivante touche le sujet qui nous intéresse aujourd'hui (il faut peut être avancer un petit peu pour tomber sur ce sujet) :
http://www.youtube.com/watch?v=FBCfSisua-k
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'amour, piège créé par la Nature, en voie de disparition ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'amour, piège créé par la Nature, en voie de disparition ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faire l'amour à la nature...
» Sais tu combien je t'aime? {L’indicible amour sur nos lèvres}
» Sortie au Festival photo nature de Namur le 16 octobre 2010
» De l'amour à la haine,pourquoi?
» [Collection] Heure d'amour / Bouton d'or (E.R.F)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jesus'freaks :: Actualité :: social-
Sauter vers: